Mot du Président du Comité d'Administration

Le développement et la promotion des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) font l’objet d’une politique soutenue au Cameroun. Cela apparaît clairement dans le programme des Grandes Réalisations du Chef de l’Etat, S.E. Paul BIYA et dans la Stratégie nationale des TIC.

L’IAI-Cameroun, Centre d’Excellence Technologique Paul BIYA, par le biais de l'Opération 100 000 Femmes / Horizon 2012 a pris la pleine mesure de la nécessité de l’initiation des femmes de toutes les composantes sociales aux TIC, participant de ce fait à la réduction de la fracture numérique. Cet objectif s'inscrit d'ailleurs en droite ligne des objectifs du millénaire pour le développement qui prônent entre autres : l’autonomisation des femmes, la promotion de l’égalité des sexes et l’impérieuse nécessité d’arrimer toutes les couches sociales à la modernité, y compris les femmes rurales.

Dès lors il est légitime de se réjouir de savoir que cent mille (100 000) femmes camerounaises ont été initiées ces dix dernières années au bon usage des TIC à travers cet important programme qui s’est étendu à l’ensemble du territoire national.

Cette initiative louable de l'IAI-Cameroun, Centre d'Excellence Technologique Paul BIYA, a en effet permis aux femmes camerounaises de créer et de postuler à de nouveaux emplois, de saisir moults opportunités, de franchir les barrières de l’isolement en les mettant en réseau avec les autres femmes dans le monde ce qui leur permet d’avoir une vision plus large de leur devenir. C’est l’occasion de féliciter toutes les personnes qui se sont associées à la réalisation et à la réussite de ce projet.

Le train de l'Opération 100 000 Femmes, Horizon 2012, arrive à sa dernière gare, certes, mais les femmes non encore formées sont appelées à saisir les nouvelles opportunités que leur offre l'IAI-Cameroun, afin de renforcer leurs capacités pour une participation plus active et effective au développement du Cameroun, qui ambitionne légitimement de devenir un pays émergent à l’horizon 2035. Puisse cette initiative faire tâche d’huile et s’étendre au-delà des frontières du Cameroun.

Alex Bernard BONGO ONDIMBA
Président du Conseil d'Administration de l'IAI